L’art du bon objectif en coaching

Les confusions sur ce qu’est le coaching sont nombreuses et l’on trouve d’ailleurs de nombreuses « nouvelles spécificités » du coaching « coach en jardinerie » « coach en recrutement ». Ces nouveaux métiers du coaching n’aident pas nos futurs clients à se faire une idée claire sur ce qu’est cet accompagnement.

Coaching, une démarche universelle

La réalité est que le coaching existe seul et à part entière, sa démarche est universelle. Elle est applicable à différentes situations, différentes problématiques de vie ou problématiques professionnelles. Les étapes (voir article précédent) et la démarche restent la même et ne changent pas en fonction de la demande du client.

Le coaching est souvent présenté à tort sous l’angle du conseil alors qu’il est un accompagnement permettant au client de trouver lui-même les solutions à ses difficultés ! En aucun cas le coach ne conseille son client, il l’amène par contre à l’aide d’un questionnement pertinent, à prendre conscience de certains de ses mécanismes et à trouver des solutions.

C’est pour cela que le client lui-même choisit l’objectif qui lui correspond lors de son coaching. A la fin de l’état présent et après s’être projeté dans un état désiré, il est le mieux placé pour savoir ce qui est le plus pertinent et important pour lui.

Par exemple, une de mes clientes souhaitait se fixer comme objectif « arriver à répondre aux questions du recruteur lors d’une simulation d’entretien d’embauche ». Son objectif était uniquement celui de pouvoir s’exprimer et répondre aux questions. En aucun cas le coach ne doit porter un jugement sur la pertinence de cet objectif. En effet, le coach pourrait se dire « mais non ce n’est pas ce qui est le plus pertinent pour ma cliente, cet objectif est trop limité, il faudrait être plus efficace et qu’elle réponde parfaitement aux questions posées en entretien d’embauche ».

Le coach doit aider à choisir le bon objectif

Cependant, le client est le meilleur arbitre de l’ambition de son objectif. La gratification qu’il recevra sera d’autant plus forte qu’il parviendra à réaliser un objectif qu’il s’est lui-même fixé, même si cet objectif peut paraître limité ou manquant d’ambition. Un objectif atteint renforce la confiance dans sa capacité de réussite et dynamise les efforts entrepris pour poursuivre cette progression. Alors qu’un objectif trop ambitieux, que le client n’aurait pas choisi et qu’il risquerait de ne pas réaliser, ne pourrait qu’accentuer le doute sur ses capacités de réussite.

Pour reprendre l’exemple précédent : ma cliente a donc choisi cet objectif « réussir à m’exprimer correctement en condition de simulation d’entretien de recrutement et répondre aux questions posées par le recruteur ». Elle a réussi à atteindre cet objectif et la satisfaction que l’on pouvait lire sur son visage était réellement la plus belle gratification ! Les effets de cette réussite l’on conduit à avoir encore plus d’entrain et de confiance en elle pour continuer à progresser en situation d’entretien de recrutement.

Pour finir je dirai que ce n’est pas la difficulté apparente de l’objectif qui permet d’évaluer sa crédibilité mais son importance aux yeux du client ainsi que la satisfaction que celui-ci exprime quand l’objectif est atteint !

Contactez-nous pour plus d’informations >>
Thanks! You've already liked this
No comments